Avis symptothermie après 1 an d’essai

Oct 14, 2020 | Cycle menstruel

mon avis sur la symptothermie

Cet article peut contenir des liens affiliés. En savoir plus

Tu te demandes si la symptothermie pourrait te convenir ? Tu n’es pas tout à fait sûre que ce soit facilement applicable pour ton style de vie ? Dans cet article, je te donne mon avis sur la symptothermie après avoir essayé la méthode pendant une année.

C’est en octobre 2019 que tout a commencé. Mon premier rendez-vous avec ma conseillère en symptothermie et les premières analyses de mon cycle.

Et pour te mettre dans le contexte, j’étais, à ce moment-là, un peu dans une période de doute concernant mon cycle et ma contraception.

Je venais tout juste d’apprendre l’existence de la méthode, et je me suis dit, pourquoi pas. Au final, j’avais pas grand-chose à perdre.

Je t’explique.

Ce que la pilule contraceptive m’a appris

Mon histoire avec la contraception remonte à 2013. J’avais même pas encore 18 ans que j’étais déjà en train de prendre des hormones quotidiennement.

Parce qu’on peut toutes être d’accord sur le fait qu’à l’adolescence, on ne nous apprend pas grand-chose sur le fonctionnement de notre cycle.

Et quand on parle de contraception, en gros, deux options se présentent à nous (ou en tout cas avant, c’était comme ça) ; le préservatif et la pilule.

Et comme le préservatif c’est « pas agréable » pour ces messieurs (les pauvres), il ne nous reste plus que la pilule quoi.

J’ai donc pris la pilule pendant quatre ans et ai finalement décidé de l’arrêter pour deux raisons :

  • Je n’avais plus besoin de contraception
  • J’entendais de plus en plus que les hormones c’était pas tellement le top pour le corps

C’est là que les problèmes ont commencé, ou du moins, c’est ce que je pensais. Parce que pendant ces quatre années de prise de pilule, je n’avais pas tellement remarqué de changements négatifs sur mon corps.

Pourtant, il y en avait beaucoup, mais c’est seulement en arrêtant la prise d’hormones que j’ai réalisé les effets.

J’ai eu une poussée d’acné assez difficile à vivre, je n’ai plus eu mes règles pendant 8 mois, et dès qu’elles sont revenues, je pleurais de douleur chaque mois.

Après ça, j’ai aussi remarqué des effets super positifs, comme le retour (tant attendu) de ma libido ou la facilité à perdre du poids.

Si ça t’intéresse, j’ai écrit un article où je raconte tout ce que j’ai vécu après avoir arrêté la pilule.

Enfin bref, j’ai très vite compris que prendre une contraception hormonale, c’était pas aussi idéal que ce qu’on nous faisait croire.

C’est à ce moment que je me suis promis de ne plus jamais retourner aux hormones.

Pourquoi la symptothermie

Sur le moment, ne pas avoir de contraception ne me posait pas de problème vu que je n’étais pas en couple pendant cette période.

Mais la question de la contraception sans hormones s’est posée une fois que j’ai commencé ma relation avec mon copain.

Et maintenant ?

(Parce que pour te remettre une deuxième fois dans le contexte, en 2018, j’étais toujours pas au courant des contraceptions sans hormones – j’avais 23 ans).

En faisant mes recherches, je suis tombée sur Daysy ; un moniteur de fertilité qui se considérait encore dans le temps comme un moyen de contraception.

Vu son prix de CHF 420, je me suis dit que c’était probablement une méthode sûre. Et en plus, c’était naturel !

Seulement, quelques mois après me l’avoir procuré, j’ai remarqué que les données récoltées n’étaient pas très précises. J’ai eu des doutes, et j’ai demandé de l’aide au Planning familial de ma ville.

C’est à ce moment-là que je suis tombée sur ma conseillère, qui m’a informée du pourquoi le moniteur de fertilité Daysy n’était pas fiable comme contraception. J’en ai d’ailleurs consacré un article – si tu veux en savoir plus, c’est par ici.

Par la suite, elle m’a expliqué que le moniteur se basait sur la symptothermie et m’a proposé de suivre cette méthode à la place.

Les doutes avant de commencer

Si tu ne sais pas comment fonctionne la symptothermie, je te conseille tout d’abord d’aller lire mon introduction à la symptothermie.

Comme il s’agit d’une méthode naturelle, tu verras qu’elle demande un peu plus d’apprentissage que de prendre une pilule tous les jours à la même heure.

Et je vais pas te mentir, le processus me paraissant long et assez compliqué à premier abord.

Parce qu’en plus de prendre sa température tous les matins, il faut aussi constater ses glaires, analyser son cycle, faire des déductions et aussi des concessions quant aux rapports.

Est-ce que ça en vaut la peine ? Est-ce que je vais réussir à maintenir ça pendant toute une vie ?

Malgré les doutes, j’ai quand même décidé de tenter l’expérience, et tu verras que mon avis sur la symptothermie est aujourd’hui bien tranché.

Mon avis sur la symptothermie

C’est donc en octobre 2019 que j’ai débuté avec la sympto. J’ai été suivie par ma conseillère pendant 5 mois et continue à en apprendre un peu plus sur mon corps, cycle après cycle.

Une année plus tard, mon avis sur la symptothermie est très clair ; elle a changé ma façon de voir mon corps, ma fertilité et le cycle féminin.

Aujourd’hui encore, j’en reviens pas d’avoir entendu parler de la symptothermie à l’âge de 24 ans alors qu’on nous apprend l’existence de la pilule avant même d’avoir nos règles… POURQUOI ?!

Ah, mais oui. La pilule, ça fait gagner de l’argent chaque mois à cette chère industrie médicale…

Avant que je pète un plomb en direct (parce que clairement, ce sujet me soule haha), laisse-moi t’expliquer les fondements de mon avis sur la sympto.

J’ai appris comment fonctionne le corps de la femme (mieux vaut tard que jamais)

Et non, avant ça, je ne savais pas pourquoi on avait des glaires. Encore moins que leur consistance variait à travers le cycle et que ces variations avaient un sens – waouw !

Non mais sérieusement, j’avais aucune idée que le cycle avait un tel impact sur les glaires, la température, l’humeur, ni pourquoi.

Dans un autre sens, j’en savais pas grand-chose non plus sur le fait que l’alimentation, le style de vie et la santé mentale avait un impact sur notre cycle.

Je ne savais pas qu’avoir des règles douloureuses à ne plus pouvoir bouger c’était pas normal. Je ne savais pas non plus que le syndrome prémenstruel pouvait se soigner avec l’alimentation et la gestion du stress.

Toutes ces choses qu’on ne nous dit jamais aux femmes, je les ai apprises grâce à la symptothermie. J’ai appris comment fonctionne mon corps, et qu’est-ce qui fonctionne pour mon corps.

Je vis désormais mon cycle tellement mieux et je suis encore plus motivée à maintenir un style de vie sain, qui bénéficiera mes hormones.

Il n’y a pas un seul effet secondaire :’)

Bien évidemment, qui dit pas d’hormones dit pas d’effets secondaires. Pas de libido en berne, pas de prise de poids, pas de sauts d’humeur. Pas non plus de dérèglement du cycle quand tu décides d’arrêter ta contraception pour X ou Y raison, et ça, c’est la base.

Pas de frais qui enrichissent notre chère industrie pharma

Ici, les frais consistent uniquement au suivi avec une conseillère et d’un thermomètre. Mais honnêtement, je vois plus ça comme un investissement.

Un investissement pour ma santé, pour mon cycle, pour ma fertilité, qui je sais ne seront pas affectés par des hormones artificielles.

La méthode ? Un jeu d’enfant !

Comme je l’ai mentionné précédemment, j’avais un peu peur de tous les facteurs qui entraient en compte dans la méthode. Mais pour être honnête avec toi, on s’y habitue.

Comme tu as pris l’habitude d’aller sur Instagram pendant ta pause midi, tu prends l’habitude de prendre ta température et de regarder la consistance de tes glaires.

Et oui, ça prend moins de temps que de scroller tes réseaux sociaux. Alors pas d’excuses!

En plus des gestes qui s’intègrent dans le quotidien, une fois que tu connais ton corps, tu peux te permettre plus de souplesse.

Bien sûr qu’il faut toujours garder un certain rythme, mais oublier de prendre ta température de temps à autre c’est pas très grave, particulièrement selon certaines périodes du cycle.

Mais encore une fois, il est d’abord important de bien connaître son cycle et la méthode. J’ai personnellement suivi la méthode de Sensiplan (recommandée par ma conseillère).

Elle a été développée avec le livre Fiable et Naturel – Planning Familial où on y retrouve toutes les règles, et c’est honnêtement facilement se référer.

Ils ont maintenant aussi sorti le livre d’exercice pour pouvoir s’entrainer et voir tous les cas de figure avant de se lancer soi-même!

Ça fonctionne

Parce que oui, si je l’utilise et si j’en parle, c’est parce que la méthode fonctionne. Bien qu’elle soit naturelle, la méthode symptothermique a le même taux de fiabilité que la pilule (98%) si elle est bien appliquée.

La symptothermie a été une révélation pour moi

Maintenant que j’ai appris à vivre sans hormones, aucune chance que je revienne à une contraception hormonale.

Et bien sûr que comme dans tout, il y a aussi des effets négatifs, comme le fait qu’il faut se protéger pendant certaines périodes (ou pratiquer différemment parce que, si jamais, le sexe ne se résume pas seulement à la pénétration).

Parfois aussi, certaines valeurs ne peuvent être prises en compte si tu tombes malade ou tu bois quelques mojitos en trop les weekends.

Mais encore une fois, ça dépend de chacune et franchement, on s’adapte ! En pesant le pour et le contre, c’est très clair pour moi.

Je préfère m’abstenir de quelques cocktails et rapports non-protégés plutôt que de dépendre de la pilule et de subir le déséquilibre hormonal qu’elle cause (en passant par l’acné, l’aménorrhée, mais aussi le SOPK ou l’endométriose).

Bien évidemment, chaque femme est différente et je ne vais pas dire que la symptothermie est faite pour toutes.

Par contre, je recommande à toutes les femmes d’en apprendre plus sur la méthode pour en apprendre plus sur son corps et cycle.

Ressources

Si tu es intéressée à en savoir plus sur la symptothermie, voici quelques ressources qui pourraient t’aider.

Les manuels pour en apprendre plus la méthode et le cycle :

Les outils nécessaires :

C’est tout pour mon avis sur la symptothermie après 1 année d’essai! Tu l’auras compris, je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin.

Tu as des questions ou des doutes sur la méthode? N’hésite pas à les laisser en commentaires pour que j’y réponde!

Je m’appelle Virginia

Passionnée par la santé et le bien-être, j’ai créé vlourish pour partager mon aventure à la quête d’un style de vie sain.

Ma mission est d’inspirer les femmes à prendre leur santé en main à travers la nutrition, l’amour-propre et l’équilibre hormonal.

En savoir plus

Code Promo iHerb

Économise 5% sur tes achats
CBY2374