Symptothermie: Gérer sa fertilité naturellement

Avr 5, 2020 | Cycle menstruel

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs “ La contraception et moi” organisé par Carole du blog 28 jours de la vie d’une femme. Son blog porte justement sur la vie de la femme en lien avec son cycle menstruel. Je te recommande d’aller y jeter un œil, dont son article en lien avec la sympto que tu trouveras ici.

Tu es désespérément à la recherche d’une contraception sans hormones? Tu te demandes comment fonctionne ton cycle? 

Dans cet article, je te parle de la symptothermie; une manière naturelle d’observer sa fertilité qui peut convenir à toutes les étapes de la vie d’une femme.

Si tu as lu mes précédents articles, tu sais peut-être déjà ce que j’ai traversé dû aux contraceptions hormonales. Après avoir pris la pilule pendant plusieurs année, l’arrêter a totalement chamboulé mon équilibre hormonal.

Si tu souhaites en savoir plus à ce sujet, je te laisse l’article ici.

Après avoir vu mon corps changer et avoir galéré à rétablir un certain équilibre, je me suis fait la promesse de ne plus jamais retourner aux hormones.

En faisant mes recherches pour trouver une contraception sans hormones, le destin m’a amené à cette méthode de gestion de fertilité naturelle appelée la symptothermie.

J’ai trouvé important de faire un article sur cette méthode parce que beaucoup de femmes ne sont pas au courant de son existence. Si c’est ton cas, ce n’est bien évidemment pas de votre faute.

J’ai personnellement découvert la méthode un peu par hasard, il n’y a pas si longtemps que ça. Franchement, je suis déçue de ne pas en avoir été informée avant.

Tu connais déjà mon avis sur les contraceptions hormonales et mon objectif n’est pas de te convaincre d’arrêter les hormones, ni de te faire passer à la symptothermie.

C’est ton corps, ta vie, tu es donc libre de choisir ce qui fonctionne pour toi et ton style de vie.

Aussi, je ne suis pas médecin et n’ai suivi aucune formation spécialisée dans ce domaine.

Je te partage simplement mon expérience et le savoir que j’ai acquis en faisant mes propres recherches à travers internet, des livres, des documentaires et le suivi avec ma conseillère.

Si tu souhaites passer à cette méthode, je te recommande vivement de te faire suivre par un(e) professionnel(le).

La symptothermie c’est quoi?

La symptothermie est une méthode naturelle pour gérer sa fertilité. Elle est naturelle car elle n’inclut aucune forme d’hormones.

Cette méthode consiste à observer les changements de son corps tout au long du cycle menstruel.

Les variations du corps sont notamment constatées à travers la température basale (la température la plus basse du corps) et les glaires cervicales. Il est également possible d’observer la position du col de l’utérus au lieu des glaires, mais ça demande plus de pratique.

Parce que oui, ces derniers changent tout au long de notre cycle, c’est fou non ?

Qui peut utiliser la symptothermie?

Toute femme peut utiliser la symptothermie pour gérer sa fertilité. Quelle que soit l’étape de vie dans laquelle tu te trouves actuellement, tu bénéficieras forcément de la méthode d’une manière ou d’une autre.

Oui, que tu sois seule ou en couple, que tu souhaites un moyen de conception, équilibrer tes hormones, comprendre ton cycle ou encore gérer ta pré-ménopause.

J’entends souvent que la symptothermie n’est pas recommandée aux femmes qui ont des cycles irréguliers.

Ce sont souvent les mêmes personnes qui recommanderont de prendre la pilule pour soi-disant « réguler son cycle ».

Prendre une contraception hormonale ne fera que cacher le problème plutôt que de le résoudre.

La sympto, elle, peut te permettre de comprendre d’où viennent ces irrégularités et de les soigner. Pour ma part, je recommenderais justement la symptothermie aux femmes qui manquent de régularité !

La seule condition est de ne pas être sous contraception hormonale. La raison est simple ; lorsque ton corps est sous l’influence d’hormones externes, ton cycle est programmé et ton corps n’agit donc pas naturellement.

Pareil pour le stérilet en cuivre. Même s’il ne contient pas d’hormones, il provoque une réaction inflammatoire dans le corps, ce qui peut fausser l’observation des cycles.

Même si ça peut paraître évident, je tiens à mentionner que, comme les contraceptions hormonales, la symptothermie ne protège pas des maladies sexuellement transmissibles.

Les étape de la symptothermie

1. Les observations

Chaque matin, il est nécessaire de prendre sa température au réveil et de constater l’aspect des glaires (ou position du col) dans le courant de la journée.

2. Le cyclogramme

Les informations récoltées jour après jour sont à noter dans un tableau de bord appelé cyclogramme. Tu peux le faire à travers des applications mobiles ou sur ton ordinateur, mais le papier reste à mon avis le moyen le plus simple de visualiser et d’analyser son cycle.

Dessiner et concevoir soi-même son tableau permet également de bien comprendre le fonctionnement de ton cycle sans être influencée par des codes couleurs ou des prévisions automatiques (et pas forcément correctes) que nous fournissent certaines applications.

3. L’analyse du cycle

Une fois que toutes les informations ont été retranscrites dans le cyclogramme, il sera possible d’analyser un élément après l’autre. Ceci permettra de déterminer où se trouve la période fertile et la période infertile du cycle en question.

Pour ma part, je commence toujours par regarder la température.

Au début du cycle (à partir du premier jour de règles), la température est plutôt basse. Lorsque l’ovulation a lieu (ou tout juste après), la température monte dû à une production de progestérone. La constation de ce changement permet ainsi de se faire une première idée du moment où a eu lieu l’ovulation.

Voilà un exemple de l’un de mes cycles. On peut clairement voir qu’il y a une montée de température au jour 20.

Je passe ensuite à l’observation des glaires pour préciser et confirmer le moment de l’ovulation.

Au début du cycle, les glaires ont tendance à être inexistantes et/ou à avoir une texture crémeuse. Lorsqu’on s’approche de l’ovulation, elles auront tendance à changer vers une consistance plus élastique et transparente.

Leur texture peut s’apparenter pour certaines femmes à du blanc d’œuf et ce n’est pas un hasard. En effet, le fait que cette matière soit souple va permettre aux éventuels spermatozoïdes de se glisser dans le col pour atteindre l’ovule et procéder à une fécondation. Au contraire, pendant la phase infertile, les glaires sont épaisses et bloquent l’entrée aux spermatozoïdes. Fascinant non ?

C’est donc lorsque la texture des glaires revient à son état de début de cycle (inexistantes/épaisses/crémeuses) qu’il est possible d’identifier à quel moment a eu lieu l’ovulation.

Chaque corps est différent, les températures et l’aspect des glaires seront donc différents selon les femmes. Il est donc important de ne pas se comparer aux autres mais à se comparer soi-même à travers les cycles.

L’analyse de la température et des glaires permettra donc de définir où se trouvent les périodes fertiles et infertiles.

Si ton objectif est de prévenir une grossesse, il faudra éviter les rapports sexuels pendant la période fertile (ou te protéger). Si tu cherches à tomber enceinte, c’est pendant la période fertile qu’il vous faudra bosser (-:

 

Les avantages et inconvénients

Comme toutes les méthodes, et comme dans tout dans la vie, la symptothermie a ses avantages et ses inconvénients.

Les avantages

  • Aucune prise d’hormones. Ton corps n’a pas à subir d’effets secondaires lorsque tu commences la méthode ou décides de l’arrêter (a-men)
  • Une fiabilité de 98% reconnue par l’OMS (source). Ce qui est tout autant que le préservatif, à condition que la méthode soit utilisée correctement.
  • Pas de budget à prévoir. Comme il n’y a pas d’ordonnance, la méthode ne te coutera rien ! Les seuls frais à prévoir se trouvent dans le thermomètre basal et le prix d’un suivi avec une conseillère (que je recommande)
  • L’apprentissage de son corps. Avant de commencer la méthode, j’avais aucune idée pourquoi la texture des glaires changeait au cours du cycle. Maintenant, je réalise que tout ce qui se passe dans le corps d’une femme a un lien très étroit avec le cycle menstruel. À mon avis, chacun (homme et femme) devrait être au courant du fonctionnement de son corps.
  • Tu constates les conséquences qu’a ton style de vie sur ton corps et cycle. Le stress, l’humeur, l’alimentation ont une influence sur le déroulement du cycle menstruel ce qui te poussera donc à maintenir une hygiène de vie saine. Tu te sentiras mieux physiquement et mentalement !
  • Les décisions sont prises en couple. Pour ce dernier point, c’est mon côté féministe qui parle. Le fait est qu’en tant que femme, j’ai toujours senti que c’était sur moi que reposait le risque de tomber enceinte étant donné que c’est moi qui devait prendre/mettre ma contraception. C’est sur moi que reposait la responsabilité de ne pas l’oublier. 

Avec la symptothermie, c’est un peu différent. Bien que tu dois tout de même faire des observations sur toi-même, ton partenaire sera davantage impliqué.

Tout d’abord parce qu’il se réveillera probablement lorsque ton thermomètre sonnera chaque matin (sorry not sorry) mais aussi parce que tu peux partager avec lui la situation quotidienne et l’impliquer dans l’analyse du cyclogramme.

Ainsi, vous pourrez décider à deux s’il doit y avoir rapport ou non/ rapport protégé ou pas. En cas d’accident, la responsabilité repose sur le couple et non pas sur la femme.

 

Les inconvénients

  • Une certaine assiduité est nécessaire pour que la méthode soit fiable. Prendre sa température et observer ses glaires sont des choses à faire chaque jour, particulièrement lorsqu’on débute avec la méthode.
  • Le temps d’apprentissage prend plusieurs mois. Apprendre comment ton corps fonctionne te demandera de prendre le temps nécessaire d’analyser plusieurs cycles, de constater les changements et les similitudes pour identifier tes périodes fertiles et infertiles.
  • Certains rapports sexuels devront être protégés ou abstenus si tu utilises la symptothermie pour éviter une grossesse. Dans le cas contraire, il n’y a bien évidemment pas de restriction. Bien que j’aie mis ce point dans les inconvénients, je décide personnellement de voir les choses de manière plus positive ; le sexe ne doit pas nécessairement toujours passer par la pénétration, soyez créatifs (-;
  • Des facteurs externes peuvent perturber l’analyse du cycle comme le rhume, la prise de médicaments, l’alcool, le manque de sommeil. Cela rejoint le cinquième avantage cité précédemment ; ton hygiène de vie influence votre cycle. Encore une fois, ce point peut être pris comme un avantage ou un inconvénient selon ta perception !

Conclusion personnelle

Au moment où j’écris c’est article, cela fait 6 mois que je pratique la symptothermie et tu as probablement remarqué à la lecture que je suis fane de cette méthode et que je la recommande.

Depuis que j’ai arrêté la pilule, la question ne s’est plus posée. Vivre sans hormones m’a totalement changée et le point de non-retour a été atteint.

Même si au début la méthode peut paraître trop restrictive ou demandant trop d’efforts, tu remarques que tu as de plus en plus de liberté lorsque tu connais de mieux en mieux ton cycle.

Encore une fois, pour que la méthode soit efficace, il est nécessaire qu’elle soit appliquée correctement et de manière assidue. Je ne peux que vous recommander de te faire suivre par une conseillère pour être sûre que ce que tu fais est juste et que tu n’encourres aucun risque.

La symptothermie est selon moi le meilleur moyen de se découvrir et de se sentir plus femme que jamais!

EDIT AU 14.10.2020 : Je te donne mon avis sur la symptothermie après une année d’expérience

 

Quelques outils

Je me base personnellement sur la méthode mise en place par Sensiplan. Leur manuel Naturel et fiable – Planning familial  est celui sur lequel je me réfère dès que j’ai un petit doute sur l’analyse de mon cycle.

Ils ont également récemment sorti le Livre d’exercices Sensiplan pour s’entrainer avant de se lancer à l’analyse de ses propres cycles!

    Il existe d’autres manuels qui expliquent la symptothermie et les contraceptions naturelles tels que:

    Pour ce qui est du thermomètre, il est important d’en choisir un basal, qui montre deux décimales après la virgule, comme le Domotherm 0830. J’utilise personnellement le Cyclotest lady – tu peux te le procurer ici si tu habites en Suisse.

    Enfin, il existe plusieurs applications qui te permettent de récolter tes données et dresser un graphique. Cependant, je ne recommande pas de se baser uniquement sur ces applications. Découvre pourquoi elle ne sont pas fiables comme contraception dans cet article.

    J’utilise personnellement l’appli Flo, mais uniquement pour noter ma température, mes glaires et ressentis. Il en existe d’autres telles que:

    Et voilà, c’est tout pour le moment ! J’espère que cet article t’aura appris quelque chose de nouveau et t’aura aidé à y voir plus clair et plus loin que ce les médecins ont l’habitude nous conseiller.

    Si tu as des questions à propos de la méthode ou de mon expérience, n’hésite pas à me laisser un petit commentaire, j’y répondrai!

     

    Je m’appelle Virginia

    Passionnée par la santé et le bien-être, j’ai créé vlourish pour partager mon aventure à la quête d’un style de vie sain.

    Ma mission est d’inspirer les femmes à prendre leur santé en main à travers la nutrition, l’amour-propre et l’équilibre hormonal.

    En savoir plus

    Code Promo iHerb

    Économise 5% sur tes achats
    CBY2374